Radamenes a été hospitalisé à Bydgoszcz, en Pologne et était dans un état terrible.

L'empathie est une chose contagieuse, vous en serez convaincu après avoir vu de vos propres yeux l'histoire de ce petit chat. Il s'appelle Radamanes et est un petit chat noir qui a été très malade au point d'être interné à l'hôpital Bydgoszcz, en Pologne. Il avait une grave infection des voies respiratoires supérieures. Il souffrait tellement que les vétérinaires ont pensé à l'euthanasier pour arrêter sa souffrance. Mais Radamenes s'est montré plus fort que la mort, et grâce à sa résistance les vétérinaires ont continué le traitement avec optimisme. Aujourd'hui guéri, il rend la pareille en assistant d'autres animaux malades. 

Une fois rétabli, Radamenes a commencé à se faire des amis avec les autres «malades».

 Une fois rétabli, Radamenes a commencé à se faire des amis avec les autres «malades».

Le personnel a remarqué qu'il était très près des animaux qui avaient subi une intervention chirurgicale, comme pour soulager leur douleur et les soutenir.

Le personnel a remarqué qu'il était très près des animaux qui avaient subi une intervention chirurgicale, comme pour soulager leur douleur et les soutenir.

En outre, ils ont noté que Radamenes les cajolait et les nettoyait, tout comme le ferait une infirmière bienveillante et aimante.

En outre, ils ont noté que Radamenes les cajolait et les nettoyait, tout comme le ferait une infirmière bienveillante et aimante.

C'est ainsi qu'il est devenu la nouvelle "mascotte".

C'est ainsi qu'il est devenu la nouvelle "mascotte".

Parfois, quand on est malade, on a besoin d'un câlin affectueux ou d'une étreinte chaleureuse. Radamenes l'a bien compris.

Parfois, quand on est malade, on a besoin d'un câlin affectueux ou d'une étreinte chaleureuse. Radamenes l'a bien compris.

Quand il était en détresse, le personnel médical lui a montré de la compassion. Ce petit ange est bien décidé à remercier la vie pour ça.

Quand il était en détresse, le personnel médical lui a montré de la compassion. Ce petit ange est bien décidé à remercier la vie pour ça.

Curioctopus

Conversations Facebook