Des ânes pleurent la mort d'un de leurs congénères

Au moins, il pourra dormir en paix maintenant, la vie de Bram n'a jamais été un long fleuve tranquille. A la naissance de cet âne, son propriétaire ne s’occupait vraiment pas de lui et lui a faisait subir un traitement vraiment cruel.

Un véritable calvaire ! Pendant de nombreuses années, le pauvre animal a vécu l’horreur jusqu’à ce que des Bons Samaritains parviennent enfin à le libérer des griffes de cet ignoble individu qui passé son temps à le torturer.

Les gens qui l’avaient recueilli lui ont donc offert un nouveau foyer chaleureux et aimant où il était entouré d’autres ânes bienveillants. Mais il faut noter qu'il traînait de lourdes séquelles, de ses innombrables maltraitances. En février dernier, les membres du refuge Stiching de Ezelshoeve à Baarle-Nassau, aux Pays-Bas, se sont résolus à euthanasier Bram, un des pensionnaires qui souffrait de graves problèmes aux poumons et aux sabots. La réaction de ses congénères est poignante.

Réunis autour de leur ami décédé, les autres pensionnaires de la ferme se sont mis à braire et à renifler la dépouille de l'animal, qui a été placée sur une bâche. L'équipe du refuge a indiqué que cette décision était très difficile à prendre, mais Bram souffrait trop, et il ne pouvait pas guérir. Ce rituel montre bien que les humains ne sont pas les seuls à souffrir de la perte d'un proche... 

Source

Conversations Facebook