Apprendre progressivement au chiot à rester seul

Quitter le lieu où il est né, sa mère, sa fratrie et ses habitudes pour intégrer une famille nouvelle, est un grand chambardement dans la vie d'un chiot. Cette perte des anciens repères peut être traumatisante et source de désordres du comportement plus tard, si l'on ne prend pas quelques précautions. Prévoir d’accorder du temps à son chiot tout au début de votre relation est un respect qui sera rapidement récompensé par une vie de tous les jours bien facilitée. Tous ces premiers instants passés ensemble sont très importants, c’est là que les premiers liens commencent à se tisser entre le chiot et ses nouveaux maîtres. Pour faciliter ses prochains et nombreux apprentissages le chiot doit pouvoir déplacer l’attachement à son ancien groupe sur le nouveau. Les gens qui l’ont élevé ont sans doute donné leurs conseils nourriture: n’y changez rien brusquement dans les premiers jours. La (les) première(s) nuit(s) va (vont) être la (les) plus difficile(s) et prévoyez qu’il vous dérange par des pleurs, révélateurs de sa détresse. Si le chiot est très jeune (2 mois: l'âge idéal pour l'accueillir), choisir de le faire dormir près de vous dans la chambre, atténuera son désarroi, mais en veillant à ce qu'il reste dans son panier et pas dans votre lit. Le fait de ne pas être isolé le rassure, il peut dormir (vous aussi! de plus quand un chiot dors la nuit, il est propre) au lieu de gémir, hurler, et déambuler et faire ses besoins un peu partout. Cette situation doit être provisoire, car pour lui assurer un bon équilibre futur, il sera souhaitable 2 ou 3 semaines plus tard d'amorcer le détachement, en choisissant de le faire dormir toujours dans son panier, mais dans une autre pièce. Si le chiot est plus âgé (3 mois ou plus) ne le garder dans la chambre que quelques jours, le temps qu'il ait un peu évacué le stress de son "déménagement", et pris confiance en vous. Ces quelques précautions, je le répète, pour instaurer un bon climat de confiance entre le jeune animal et sa nouvelle famille, climat qui favorisera et facilitera les premiers apprentissages d'un chiot gai et équilibré.


Source

Conversations Facebook