Des études et enquêtes ont été effectuées pour déterminer les causes qui poussent certaines personnes à ne jamais arriver à l’heure.

Finalement, ce manque de ponctualité a été attribué à une défiance permanente des obligations. C’est-à-dire : un refus de se plier aux règles de la société. Ces personnes ignorent le sens des aiguilles sur un cadran -c’est peut-être par mauvaise foi-. Cependant, prenez le temps de les observer et vous allez constater que ce sont des gens équilibrés, attentifs et très ouverts.

En 200, le Pr Jeff Conte, docteur en psychologie à l’université de San Diego, a mené une étude. En effet, on a divisé en deux groupes les participants : le groupe A présentait des profils ambitieux, compétiteurs tandis que le groupe B présentait des profils méditatifs et explorateurs. Le professeur a ensuite demandé à chacun des groupes d’évaluer sans instrument la durée d’une minute.

Résultat : le type A a évalué la durée en 58 minutes, alors que le groupe B à 77 secondes. Donc, la psychologie de chaque individu semble influer sur son rapport au temps. Les perfectionnistes ne laissent rien au hasard et sont les plus ponctuels contrairement aux artistes qui le sont moins car ils sont moins pris par la vie pratique.

Le Pr Conte mène une autre étude en 2006. Cette fois-ci, l’expérience prouve que les retardataires sont des polyvalents qui font plusieurs activités à la fois. Ce qui leur fait perdre beaucoup de temps.

Le Dr Don Helpman spécialiste des troubles de la ponctualité dans le comportement, estime qu’il y a plusieurs causes spécifiques à chaque individu qui expliquerait cette déformation du temps dont souffrent certaines personnes. Selon lui, ces individus ont tendance à développer une conception optimiste du monde.

Exemple : si elles doivent aller quelques part, ces personnes calculent le trajet en voiture sans prendre en considération les arrêts, l’embouteillage, le temps qu’elles mettent à gagner leur voiture ou à les garer en arrivant. Elles croient bien faire ce qui ne suffit pas.

Pour corriger cette pathologie plus ou moins handicapante, il faut tout simplement faire l’analyse des causes de ces retards et y remédier pour qu’elles ne prennent pas d’importance sur la vie quotidienne. 

Source

Conversations Facebook