Un Français de 39 ans a été abattu samedi matin par les forces de sécurité à l'aéroport d'Orly-Sud (Val-de-Marne) après avoir attaqué une patrouille militaire de l'opération Sentinelle. Il n'y a pas eu de blessé et l'aéroport a été bouclé.

Une enquête pour "tentative d’homicide sur personne dépositaire de l’autorité publique a été ouverte" et "association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste, tentative d'assassinat personnel et vol avec arme".

Dimanche matin, il est prévu une autopsie du corps de l'assaillant afin de vérifier s'il était sous le coup de stupéfiants, rapporte BFMTV. 

Selon le procureur, une perquisition avait été menée dans le logement de l'assaillant en novembre 2015 après les attentats de Paris. Quatre clefs USB avaient été saisies, mais la recherche "n'avait rien donné", indique François Mollins. 

Cependant, son casier judiciaire est fourni : "Neuf mentions pour faits de violences, de recel, de vols avec violence, de trafic de stupéfiants...", selon le procureur. 

Trois proches de l'individu sont en garde à vue. "Il s'agit du père, d'un frère et d'un cousin" de Ziyed Ben Belgacem, ainsi identifié.

Conversations Facebook