Une vie éternelle !

La chance de «vivre plus longtemps», tel était son souhait. Un rêve qui est devenu réalité on peut dire vu les circonstances actuelles. Elle voulait lutter jusqu'à la fin. Vaincre la maladie par tous les moyens ! Sans doute se posent-ils encore plus la question en apprenant vendredi qu'au Royaume-Uni, une adolescente de 14 ans ayant récemment succombé à un cancer a obtenu quelques jours avant sa mort le feu vert de la justice pour que son corps soit cryo-conservé, dans l'espoir de la faire revivre dans plusieurs siècles.

Une mesure exceptionnelle a été autorisée par la Haute Cour de Justice britannique en octobre dernier, rapporte The Independant.

Ainsi dans l'affaire Martinot, ce docteur qui avait fait congeler le corps de sa femme, avant de faire placer sa propre dépouille dans un caisson réfrigéré à sa mort en 2002, le Conseil d'Etat avait jugé quatre ans plus tard que si "le choix du mode de sépulture" est "intimement lié à la vie privée", il "peut faire l'objet de restrictions, notamment dans l'intérêt de l'ordre et de la santé publique". Se sachant condamnée, elle avait effectué des recherches sur internet concernant la cryogénisation.

L'adolescente se trouvait au centre d'une féroce bataille juridique entre ses parents divorcés.

Dans une lettre adressée au juge, la jeune fille, atteinte d'une forme rare de cancer, l'avait prié de lui donner une chance de "vivre plus longtemps". L'opposition venait du père de l'adolescente: "Même si le traitement réussit et qu'elle est ramenée à la vie dans, disons, 200 ans, elle pourrait n'avoir aucun proche autour d'elle et ne se souvenir de rien". Je veux prendre ce risque. Je pense qu'être cryogénisée me donne une chance d'être réveillée et guérie, même si c'est dans 100 ans. "Je ne veux pas être ensevelie sous terre", avait-elle assuré. C'est mon souhait. " Une dernière volonté bouleversante qui a convaincu les magistrats.

Après avoir accepté la demande de l'ado, estimant que la décision finale revenait à la mère de la jeune fille, le juge Peter Jackson lui avait rendu visite à l'hôpital le 17 octobre dernier. Pendant le jugement, le père de l'ado avait fini par changer d'avis: "Je respecte les décisions que ma fille a prises".

Le corps de la Britannique a été envoyé aux Etats-Unis, où il a rejoint l'Institut Cryonics à Detroit (Michigan). Des médicaments sont administrés afin d'empêcher les cellules de se détériorer. Le processus est extrêmement controversé, surtout auprès des scientifiques et des médecins, car il n'a (encore) jamais été possible de ressusciter un être humain ou un animal après l'avoir congelé de cette manière. 

source 



Conversations Facebook