Terrifiant !

Il nous arrive dans notre sommeil, de ne nous sentir paralyser, on se sent neutraliser, incapable de parler et de bouger.

Un phénomène étrange nous frappe de pleins fouets pendant notre sommeil la nuit? C’est absolument terrifiant! On l’appelle la paralysie du sommeil. Elle peut se produire à deux moments bien précis : lors de l’endormissement ou peu avant le réveil.

La paralysie du sommeil est un phénomène naturel, mais qui reste pourtant assez étrange. Il se peut que vous en ayez déjà était victime, ou que vous n’en ayez jamais entendu parler. Si vous en avez déjà était victime, cet article permettra de vous rassurer, mais si vous ne connaissez pas ce phénomène, cela permettra de vous informer si un jour vous en êtes victime.

La paralysie du sommeil, un phénomène angoissant

Certaines personnes peuvent également ressentir une pression ou un sentiment d’étouffement alors que dans le pire des cas, la paralysie du sommeil peut même être accompagnée par une hallucination. Bloqué entre le sommeil et la veille, vous êtes totalement coincés.

La majorité des victimes d’hallucination disent voir quelque chose bouger dans l’obscurité alors qu’ils sont incapables de bouger et de crier… Cette « chose » est le fruit de vos rêves ou de vos cauchemars et vous vous sentez conscients mais totalement piégés. Mais d’où vient ce phénomène ?

De nombreux facteurs physiologiques et physiques

Médecin du sommeil, l’Américain Michael J. Breus explique notamment que lors de mouvements oculaires rapides, le corps rentre dans un état de paralysie appelé l’atonie musculaire. Il s’agit d’une phase normale dans le sommeil, lorsque les principaux groupes musculaires sont paralysés. Cette paralysie musculaire est un phénomène naturel de notre corps, permettant de protéger notre corps contre de potentielles blessures pendant le sommeil (lors de la chute d’un lit ou lorsqu’on se cogne contre les murs, par exemple). Sans l’atonie musculaire, nous serions tout simplement en train de bouger constamment durant notre sommeil, en réponse à nos rêves.

Dans la plupart des cas, de nombreux facteurs peuvent mener à une paralysie du sommeil : le manque de sommeil, le stress, l’anxiété, un changement des heures de sommeil, des troubles mentaux (comme la bipolarité), l’utilisation de certains médicaments et l’abus de substances illicites. De plus, une position allongée sur le dos présente également plus de risques de contracter une paralysie du sommeil.

Comment éviter la paralysie du sommeil ?

Heureusement, la paralysie du sommeil ne présente aucun danger pour la santé, surtout lorsque vous savez désormais à quoi vous attendre. Et puis, il existe des moyens assez simples de l’éviter. Lorsque vous vous retrouvez dans cet état de paralysie du sommeil, il ne faut pas chercher à la combattre, car cela pourrait aggraver les symptômes et votre peur. Il faut d’abord se contenter de respirer profondément et se relaxer.

Même paralysé, vous pouvez également essayer de bouger sensiblement des parties extrêmes de votre corps, comme les orteils ou les doigts. Une fois que vous êtes sortis de cette paralysie du sommeil, réveillez-vous et allez mettre un peu d’eau froide sur votre visage. Vous pourrez toujours retourner vous rendormir après. Si vous restez au lit sans rien faire, il y a de grandes chances de retomber dans cet état…

On le reconnaît ce phénomène est particulièrement flippant.



Conversations Facebook