Elle est admirable !

On n’arrive pas à regarder ce bébé sans être étonné. La nature a bien ses secrets. Atteinte d’une maladie extrêmement rare, cette jeune femme de 19 ans a vécu en parfaite réclusion, jusqu’à ce qu’elle décide de se battre contre le regard et la haine extérieurs qui ont presque ruiné sa vie. Sa force intérieure a remporté la bataille. Lorsque les parents de Ciera Swaringen prennent leur bébé dans les bras pour la première fois, ils sont sous le choc. Le nourrisson est couvert d’énormes taches noires et de grains de beauté.

Originaire de Caroline du Nord, Ciera souffre d’un naevus pigmentaire congénital géant. Cette maladie rare de la peau, qui touche une personne sur 500 000, recouvre le corps de taches marron sur lesquelles peuvent pousser des verrues et des poils longs, épais et noirs. Chez Ciera, cet excès de mélanine se concentre surtout entre son nombril et le haut de ses cuisses. Selon les médecins, cette maladie est sans danger pour la fillette, mais il est impossible de faire enlever tous les grains de beauté, car ils sont trop nombreux et trop étalés sur sa peau. 

Ses parents se moquent de l’apparence singulière de leur fille et surnomment ses taches des “baisers d’ange”. Pourtant, pendant 19 ans, Ciera va endurer les railleries de ses camarades et les regards indiscrets des passants. “Je me rappelle qu’un jour, alors que je prenais le bus pour aller à l’école, un jeune s’est moqué et m’a surnommée le dalmatien”, raconte-t-elle. “Cela m’a vraiment blessée. J’étais si jeune et je me suis sentie tellement différente des autres enfants, comme si quelque chose n’allait pas chez moi”. Et quand les passants ne se moquent pas d’elle, ils détournent le regard…

Mais après 19 années de souffrances, pendant lesquelles Ciera a dû encaisser les moqueries à longueur de journée, elle décide de prendre sa revanche. Endurcie, les insultes du genre “Tu as l’air dégoûtante, va te laver” ne l’atteignent plus. “Avec le temps, j’ai appris que les gens sont méchants et mesquins car ils ne sont pas habitués à la vue de ma maladie”, explique-t-elle. “Mais je suis si fière d’être différente! Chacun de nous porte en lui quelque chose d’inhabituel, que ce soit intérieur ou extérieur”.

Aujourd’hui, Ciera a décidé de s’assumer entièrement et pose même fièrement en bikini pour faire taire les critiques ! Son message : chacun d’entre nous devrait être fier de son corps, quelles que soient les particularités qu’il puisse avoir. 

Source



Conversations Facebook