Le Graët, président de la FFF depuis 2011, reste bien confortablement installé dans son fauteuil.

Avec 57,4% des suffrages, Noël Le Graët devance son principal rival, Jacques Rousselot (41,9% des voix) à la suite de l'élection de la présidence de la Fédération Française de Football (FFF) qui a eu lieu ce samedi. Après avoir été réélu avec cette avance confortable Noël Le Graët va pouvoir se mettre au travail. Mais déjà, l'ancien président du club breton de l'En Avant de Guingamp de juin 1972 à septembre 1991 puis de 2002 à 2011 revient sur sa réélection.

« Le score est net, ça donne la possibilité de travailler de façon sereine. J’ai une très belle équipe, c’est ce qui a fait la différence, notre liste est bien conçue. Il n’y a pas de crise à la Fédération, on est dans la continuité. (...) Ma liste est très largement majoritaire chez les amateurs. Il n’y a aucune fracture, au contraire, il y a une unité profonde », explique Le Graët.


Source

Conversations Facebook