Dans son film "I Am Not Your Negro" (« Je ne suis pas votre nègre »), le cinéaste Raoul Peck a réussi à faire témoigner l’écrivain James Baldwin mort en… 1987.

Baldwin était connu pour son écriture éloquente et perçante sur la notion de race. Ses romans et pièces de théâtre transposent vers la fiction des dilemmes personnels, questionnant les pressions sociales et psychologiques complexes qui entravent l'intégration des personnes noires.

Dans son film, Peck fait découvrir un texte inachevé de Baldwin et le transforme en un essai ultra-visuel implacable, décrivant une société américaine sclérosée par la question des discriminations. De l’esclavage aux manifestations de Ferguson en 2014, les mots de James Baldwin continuent de vibrer au-delà des générations, plus encore depuis l’arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche.

« J’avais 17 ans quand on m’a donné à lire James Baldwin… Ses propos ont changé ma vie : cela m’a permis de comprendre le monde, il m’a donné une structure de pensée » a expliqué Raoul Peck lors d’une projection à la Berlinale, le festival du film de Berlin.

Dans la vidéo ci-dessous, Samuel L. Jackson, Janelle Monae, Chris Rock, Lupita Nyong'o  et d’autres militants et célébrités d'aujourd'hui émettent leur propre appel comme l'avait fait autrefois James Baldwin. Quand Samuel L. Jackson dit fièrement : "je ne suis pas votre nègre", Common réplique par un: "je ne suis pas votre criminel", Chris Rock enchaine par un : "je ne suis pas votre voyou"...

Ils nous invitent donc à lire Baldwin et à voir le documentaire de Raoul Peck.

Source

Conversations Facebook